Dans la formule ASC, les consommateurs s’engagent à partager les risques et les opportunités avec le producteur : une moins bonne récolte due à des conditions climatiques difficiles par exemple, s’accompagnera de paniers moins abondants, alors qu’une excellente moisson devrait se traduire par des parts plus généreuses. En théorie, l’ASC, son nom le dit, demande aussi aux partenaires de soutenir une ferme. Au-delà de la contribution financière, il est souhaité que les partenaires donnent un coup de main à la ferme, soit en participant à des corvées organisées par leur « fermier de famille » ou alors en donnant un peu de temps pour la distribution des produits des livraisons.