Résumé du projet de recherche

Ce projet interdisciplinaire consiste à examiner l'offre alimentaire de proximité dans la Communauté métropolitaine de Québec (CMQ). Au cours de la dernière décennie, on a vu se multiplier, au Québec comme ailleurs, les initiatives visant à rapprocher les producteurs et les consommateurs de denrées alimentaires. Différents dispositifs de mise en marché et d'approvisionnement en « circuit court » ont ainsi été créés ou renouvelés. L'agriculture soutenue par la communauté (paniers de produits biologiques), les marchés publics, les marchés en ligne, l'auto-cueillette et la vente directe à la ferme ainsi que le jardinage collectif sont ceux qui ont connu l'essor le plus remarquable.

L'alimentation locale est, par ailleurs, devenue un véritable enjeu de société. Avec le développement des biotechnologies et la globalisation des systèmes et des marchés agroalimentaires, des préoccupations ayant trait à la santé, à l'environnement, à l’identité culturelle, à la vitalité des régions rurales et aux conditions de travail et de vie des producteurs ont suscité l'intérêt des citoyens et des États envers l'origine, les processus de production, les distances parcourues et la qualité des aliments accessibles sur le marché. Ces préoccupations expliquent également en partie l'engouement suscité par les modalités d'approvisionnement permettant de se procurer des produits locaux, qui restent néanmoins relativement peu développées et utilisées par une minorité de citoyens.

C'est précisément aux initiatives issues de cette mouvance que s'intéresse ce projet, qui cherche à répondre aux questions suivantes. Quels buts, quelles aspirations animent les promoteurs et les usagers des dispositifs de mise en marché et d'approvisionnement offrant des aliments locaux? Comment ces dispositifs sont-ils distribués sur le territoire de la CMQ? Dans quelle mesure sont-ils accessibles, économiquement et physiquement, à la population de Québec? Qui sont les personnes y ayant recours (les usagers)? Quel sens et quelle valeur les consommateurs et les producteurs qui les fréquentent accordent-ils à ces dispositifs et aux produits qui y circulent? En quoi permettent-ils de tirer partie du potentiel de production agroalimentaire du territoire de la CMQ? Comment les rendre plus accessibles à une part plus importante de la population des quartiers centraux, des banlieues, des zones périurbaines et des territoires ruraux, tout en conservant leur dimension civique et humaine?

La recherche compte quatre volets. Il s'agit de 1) répertorier et caractériser les dispositifs de mise en marché permettant aux consommateurs de se procurer des aliments « locaux » sur le territoire de la CMQ; 2) cartographier ces dispositifs et les déplacements effectués par les producteurs et les consommateurs qui les fréquentent; 3) décrire la condition socio-économique et les pratiques de mobilité des usagers; 4) réaliser une ethnographie de la «rencontre» qui permette de la qualifier sur les plans éthique, esthétique et politique.

Le projet contribue à l'étude des systèmes alimentaires localisés, un champ de recherche interdisciplinaire en plein essor. Ses résultats permettront de guider les intervenants du monde agroalimentaire, municipal et de la santé publique. À côté du logement et du transport, l'alimentation et l'usage productif des territoires urbains et périurbains sont en voie de devenir un incontournable dans les processus de planification et d'aménagement des villes. Ce projet y contribuera activement en permettant de repenser les manières d'approvisionner les citadins dans une optique de ville durable.

2014 © Manger Local Québec
Illustrations par Anorak Studio