La méthodologie utilisée pour répertorier les lieux d’approvisionnement de proximité

Les données ont été recueillies au cours de l’année 2012. SI elles ont été mises à jour depuis, dans la mesure du possible, il est certain que l’approvisionnement de proximité est un secteur changeant et que certaines des informations fournies devront être modifiées au fil du temps.

Dans le cadre de ce projet, nous n’avons pas imposé de critère strict quant à la distance parcourue par les aliments dits locaux et ce, afin d’explorer les définitions des acteurs impliqués.

Par ailleurs, afin de mettre de l’avant une approche territoriale inclusive, nous avons inclus des dispositifs d’approvisionnement relevant de l’économie marchande ET de l’économie non marchande. Dans les premiers (vente directe à la ferme, paniers de producteurs, marchés publics, marchés virtuels et commerces de détail), la relation producteur-consommateur est médiatisée par une transaction commerciale. Dans les seconds (jardins communautaires et collectifs), nous sommes plutôt en présence d’activités d’autoproduction : les produits cultivés dans ces espaces partagés sont consommés par les jardiniers et leur famille ou offerts à d’autres, sous forme de dons.

Les lieux d’approvisionnement de proximité de type « marchands » répertoriés dans ce portail ont été identifiés sur la base des critères suivants:

  1. Distribution d’aliments en circuit court, soit au plus un intermédiaire (ce qui exclut les programmes institutionnels d’achat local des grands détaillants comme Wal-Mart);
  2. Proximité géographique relative (cela exclut le commerce équitable de longue distance);
  3. Production ou vente de fruits, légumes, herbes, légumineuses, céréales, viandes, pains, fromages, miel et sirop d’érable, sous forme fraiche, congelée ou transformée (cela exclut les aliments transformés industriellement) ;

Soulignons que, pour des raisons de faisabilité (limites inhérentes aux ressources financières dont dispose le projet), les commerces de détail affiliés à des chaines d’alimentation, les hôtels, les restaurants et les autres institutions ne sont pas répertoriés actuellement sur ce portail. Ces grandes organisations disposent néanmoins d’un fort potentiel en matière d’approvisionnement de proximité.

2014 © Manger Local Québec
Illustrations par Anorak Studio